Constituer son patrimoine

Primo-accédants : les clés pour réussir votre premier achat immobilier !

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Pour éviter les mauvaises affaires, l’achat d’un premier bien immobilier doit être envisagé dans le cadre d’un projet de vie. Voici la liste des étapes à ne pas négliger.

L’analyse du projet d’achat

Avant de débuter les recherches et les visites, il est nécessaire de réaliser une cartographie de vos besoins. Celle-ci comprend : le type d’habitation (maison, appartement), la surface habitable minimale, le nombre de pièces minimum et la localisation de votre futur « chez vous » (proximité des transports en commun, des écoles, de la crèche…). À cela s’ajoutent des envies plus subjectives comme la présence d’un ascenseur, d'un jardin ou d’une terrasse.

Une fois votre bien idéal en tête, vous devrez le comparer au marché immobilier actuel pour évaluer la faisabilité de votre projet. Plusieurs questions sont à se poser : le type de bien recherché existe-t-il ? Quelle est la valeur du marché ? Comment évolue l’immobilier dans le secteur que vous avez ciblé ? Y a-t-il des critères à revoir pour obtenir un bien au plus proche de vos envies ? Toutes ces questions vous permettront de passer à l’étape suivante : le financement.

 

Le financement de votre projet

Après avoir ciblé votre projet, informez-vous sur votre capacité d’emprunt avant de débuter les visites. Pour cela, un premier rendez-vous avec un établissement bancaire sera nécessaire. Ce dernier évaluera votre situation actuelle et votre projet, en vue de l’octroi ou non d’un prêt immobilier. L’obtention d’un prêt repose sur plusieurs critères : votre situation personnelle et professionnelle, la gestion de vos comptes bancaires, l’épargne réalisée, votre apport personnel et votre taux d’endettement. Les taux d’intérêts proposés ne prennent pas en compte l’assurance emprunteur. Cette assurance, à ajouter au taux d’intérêt initial, couvre l’emprunteur et ses proches en cas de maladie, d’accident, d’invalidité ou de décès.

Le futur acquéreur peut également bénéficier, en fonction de sa situation personnelle et géographique, d’aides financières supplémentaires : prêt à taux zéro, prêt immobilier employeur, crédit immobilier accordé par les collectivités, prêt à l’accession sociale, prêt épargne logement. Le site internet de l’ANIL (l’Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) regroupe l’ensemble des aides possibles.

 

Le temps des visites

Maintenant que les bases du projet d’achat et du financement sont établies, il est temps de commencer les visites. Sélectionnez plusieurs biens à visiter et prenez rendez-vous. En fonction du type de bien, appartement ou maison, préparez les points à vérifier avant votre visite. Voici un exemple de check-list : l’état des murs et des plafonds, l’ancienneté des menuiseries et des équipements, l’état de l’installation électrique, de la plomberie et des sanitaires, l’état de la toiture… L’ensemble de ces points vous permettront d’évaluer l’entretien général du bien et d’éviter les mauvaises surprises.

Pendant la visite, n’oubliez pas de vous renseigner sur les frais annexes. Ces frais, variables en fonction du bien visité (immeuble, maison individuelle) sont les suivants : montant des charges de copropriété, montant des impôts locaux, les frais généraux à prévoir (réfection de la toiture, ravalement, changement des équipements). Souvent négligée, l’évaluation de ces frais permet pourtant de rester dans le budget initialement prévu.

Même s’il s’agit de votre premier achat, gardez également à l’esprit pendant vos visites que d’ici quelques années vous pourriez vouloir revendre votre bien ou le mettre en location. Prenez donc en compte la situation géographique, le montant des travaux de rénovation à réaliser, l’évolution des infrastructures du quartier pour acheter un bien aujourd’hui qui sera toujours séduisant dans une dizaine d’années.

 

De la visite à l’achat

Le coup de cœur pour un appartement ou une maison vient de se produire ? Il est temps de passer à l’étape supérieure : l’acte d’achat. Avant de signer l’avant-contrat, mettez-vous d’accord avec le vendeur sur le prix de vente du bien. Certains critères tels que les nuisances sonores, les travaux de rénovation à prévoir, le stationnement ou l’urgence de la vente peuvent influencer à la baisse le prix de vente. Essayez donc de négocier le prix par l’intermédiaire de l’agent immobilier ou directement avec le propriétaire.

Une fois le prix de vente fixé, vous allez rapidement devoir signer un accord préliminaire (promesse unilatérale ou compromis) et verser un acompte d’environ 10 %. A cette étape, vous devez avoir en votre possession toutes les informations pour l’achat du bien : diagnostic, crédit, attestations diverses… Le futur acquéreur dispose d’un délai de rétractation de 10 jours. Une fois ce délai écoulé, le notaire commencera les formalités administratives et obtiendra l’ensemble des autorisations sous 2 à 3 mois. C’est à la fin du délai de rétractation qu’il est nécessaire de prévenir votre bailleur actuel en déposant votre préavis.

Le jour de la signature de l’acte authentique, l’acheteur règle au notaire le montant du bien immobilier et les frais de notaire (dans le neuf 2 à 3% et dans l’ancien 6 à 8 % du montant du bien). Les frais de l’agence immobilière seront réglés séparément. Vous recevrez votre titre de propriété une fois que le notaire aura publié la vente au Bureau des hypothèques.

Avant ce rendez-vous, n’oubliez pas de souscrire une assurance habitation. Même si vous n’emménagez pas tout de suite, cette assurance vous couvrira contre le vol, le dégât des eaux, l’incendie…

En apparence stressante, l’accession à la propriété est une étape importante dans la vie de chacun. Pensez donc, au moment de vous lancer, à verrouiller toutes ces étapes pour éviter les mauvaises surprises et acquérir le bien qui vous correspond vraiment.

 

Pour réussir votre projet immobilier,
faites-vous accompagner par des professionnels !
Contactez-nous au 0590 38 09 09 ou cliquez >> ici

 

Comments est propulsé par CComment

Rechercher